Plan de relance : pour de réelles contreparties sociales et écologiques

Le Mouvement Impact France salue la volonté des députés de la majorité de faire intégrer au plan de relance des engagements sociaux et écologiques de la part de l’ensemble des entreprises aidées. En ayant déposé un amendement pour imposer aux entreprises de plus de 50 salariés de la transparence sur leur progression sur des critères précis (émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du « scope 1 » ou encore l’index d’égalité professionnelle), la majorité parlementaire a fait preuve d’exigence quant au contrôle de la dépense publique mise en œuvre dans le Plan de Relance. 

Cependant nous regrettons que ce dispositif présenté soit réservé aux entreprises entre 50 et 500 et nous proposons que toute entreprise aidée par le Plan de Relance, au delà du seuil de 50 salariés, fasse preuve d’une transparence sur un plus grand nombre de critères, à l’image de ceux de l’Impact Score.  

 

Pour saisir l’occasion unique que constitue le Plan de relance pour la société, le Mouvement Impact France plaide en faveur de l’évaluation de toutes les entreprises, à l’aune de critères
plus révélateurs de leur impact social et écologique et plus enclins à établir un diagnostic pertinent de leur avancement dans leur changement de modèle.

Le Mouvement Impact France plaide donc en faveur d’un élargissement des contreparties d’attribution des investissements du Plan de relance fondé sur la publication annuelle d’un plus grand nombre d’indicateurs inspirés de l’Impact Score et concernant la totalité des entreprises bénéficiant d’aides publiques.

S'inscrire à la newsletter