Rémunération des dirigeants du CAC 40 : la Bourse ou le Climat ?

+70% de la rémunération des dirigeants du CAC 40 est indexée sur la performance boursière : le Mouvement Impact France appelle un rééquilibrage des objectifs avec la prise en compte de la performance écologique et sociale à hauteur de 50% 

 

Dans un rapport publié le 27 avril, Oxfam France détaillait la façon dont étaient majoritairement rétribués les dirigeants des grandes entreprises du CAC40. Il ressort de cette étude que les deux tiers de la rémunération des PDG du CAC40 sont indexés sur une part variable reposant majoritairement sur des critères financiers de court-terme. En comparaison, les critères extra-financiers de la part variable de cette rémunération ne comptent eux que pour une très faible part (9 % en moyenne pour le CAC40).  

 

Le Mouvement Impact France partage la préoccupation d’Oxfam liée à ce constat et appelle à une plus grande transparence sur la rémunération des dirigeants des grandes entreprises et à la modification de la structure de la rémunération de ces dirigeants. 

 

Le Mouvement Impact France plaide en effet pour que 50 % de la rémunération variable des dirigeants du CAC40 soit indexée sur des critères financiers et que les 50 % restants le soient sur des critères de mesure de l’impact écologique et social 

 

Pour cela, le Mouvement Impact France souhaite que soit instauré un référentiel commun concernant les indicateurs de performance extra-financière des entreprises. Un cadre unifié est en effet nécessaire pour impulser des transformations concrètes avec des seuils clairement définis et des objectifs de progression pour chaque entreprise. 

Pour consolider notre proposition, nous avons organisé avec Oxfam France une table-ronde sur la rémunération des dirigeants du CAC40. Avec Cécile Duflot, Nicolas Théry (Président du Crédit Mutuel Alliance Fédérale) et Pascal Durand (député européen), notre co-présidente Eva Sadoun a pu expliquer la position du Mouvement Impact France. 

S'inscrire à la newsletter