France2030 : Pour une stratégie d’innovation qui soit, aussi, sociale et écologique

Emmanuel Macron a dévoilé le 12 octobre les grandes lignes du plan d’investissement « France 2030 ».  

Celui-ci représente une enveloppe de 30 milliards d’euros, destinée à répondre aux grands enjeux économiques et stratégiques de la France pour les années à venir. Ces fonds, distribués sous forme de subventions, seront attribués sur cinq ans aux entreprises (grands groupes et start-ups) afin de gagner en compétitivité et en autonomie dans des secteurs tels que l’énergie, la mobilité, la santé, l’alimentation, l’aérospatial ou encore les deep-techs. 

S’il est essentiel d’investir dans l’innovation et dans des technologies de ruptures capables de renforcer la résilience et l’autonomie de notre société et de notre modèle économique, plusieurs points de ce plan d’investissement sont à déplorer :  

  • Il est regrettable que l’accent soit uniquement mis sur la volonté de créer des « champions français » (ou européens), sans également investir dans la transformation globale (sociale et écologique) de l’ensemble du tissu économique français existant.  
     
  • Il est regrettable que de telles dépenses publiques ne soient pas davantage conditionnées à des engagements en faveur du bien commun, en matières environnementale (émissions de gaz à effet de serre, impacts sur la biodiversité, démarche circulaire et de réduction des déchets etc.) et sociale (insertion, partage de la valeur, partage de la gouvernance etc.). Ces contreparties devraient au moins consister en la publication en transparence d’un certain nombre d’indicateurs de performance extra-financière pour les entreprises de plus de cinquante salariés bénéficiant de ces subventions. 
     
  • Il est regrettable que la notion d’innovation, mobilisée considérablement lors des annonces de ce plan d’investissement, ne concerne uniquement la conception purement technologique du terme, en laisde côté l’innovation sociale ou l’innovation environnementale, fers de lance du nouveau paradigme économique qu’il nous faut bâtir pour demain.   

Le Mouvement Impact France salue donc la volonté du gouvernement de s’appuyer sur les entreprises, et notamment les start-ups, pour construire l’économie de demain, mais appelle à ce que ce plan, pensé et instauré pour répondre « aux grands défis de notre temps », ne soit pas limité à certains secteurs industriels mais participe davantage à la transformation globale de notre modèle économique.  

Le Mouvement Impact France plaide ainsi pour que ce plan d’investissement constitue un véritable levier d’engagement du tissu économique français, lui permettant de mieux appréhender les enjeux auxquels notre société devra faire face, et d’adopter un modèle de développement plus juste et plus durable.

S'inscrire à la newsletter